Imprimer

Penser l’avenir de notre village est une préoccupation légitime et, bien évidemment, certaines questions se font jour de manière inévitable, comme :

Ces questions nous concernent tous, élus et administrés. C’est pourquoi nous avons, dès 2006, créé un comité de pilotage composé d’élus mais aussi, pour moitié, d’habitants désireux de  réfléchir à l’avenir de la commune. Ensemble, nous avons imaginé comment Issenheim pourrait évoluer, de façon raisonnée, à un rythme mesuré, en préservant « l’esprit village », en tenant compte des expériences passées : lotissements posés çà et là, sans lien avec le centre ancien, avec tous les problèmes qui s’ensuivent en termes de circulation, de stationnement, d’accès aux équipements...zac_enfant

Ces trois années de réflexion ont abouti à un projet d’aménagement : la ZAC des Antonins. Ce dispositif de « Zone d’Aménagement Concerté » permet à la commune de maîtriser pleinement son développement. C’est elle qui décide ce qui doit s’y construire, où, comment, par qui, et à quel rythme. Issenheim pourra ainsi grandir de façon réfléchie, organisée, en laissant le temps au temps.

La ZAC des Antonins sera aussi l’occasion de faire face à des enjeux forts :

Ce projet est maintenant le vôtre. Il a été présenté en détail lors de la réunion publique qui s’est déroulée le 15 juin. Vous avez pu également le découvrir grâce à l’exposition qui s'est tenue jusqu’au 17 juillet 2009 à la mairie. Un « cahier de doléances » était à votre disposition : n’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, de vos idées, aidez-nous à enrichir notre réflexion, afin que nous puissions, ensemble, construire la ville de demain. Il ne s’agit bien évidemment pas de faire grandir notre ville de manière inconsidérée, mais, au contraire, de maîtriser son développement dans l’espace et surtout le temps, en se donnant les moyens légaux de bloquer les projets qui ne correspondraient pas aux envies de ses habitants. Nous nous retrouverons à l’automne, pour dresser le bilan de cette concertation. Merci pour votre participation !

 

ZAC des Antonins : maîtriser le développement d’Issenheim

En 2006, le conseil municipal décidait de créer une Zone d’Aménagement Concerté, la ZAC des Antonins, afin de pouvoir maîtriser le développement d’Issenheim.

Le fruit de la réflexion menée par le comité de pilotage vous est aujourd’hui présenté, afin que vous puissiez apporter vos avis, vos suggestions et participer ainsi, vous aussi, au développement de la commune.

La ZAC des Antonins concerne cinq secteurs répartis dans la ville :

Le logement, le fonctionnement de la ville, le cadre de vie constituent autant d’enjeux au coeur de ce projet.

 

Une offre de logements pour tous

Issenheim compte beaucoup de propriétaires occupants et peu de locataires ; elle offre en effet un nombre réduit de logements locatifs. Nos jeunes ne trouvent pas à s’y loger et doivent habiter ailleurs, si bien que la population vieillit.

L’un des objectifs de la ZAC est de diversifier les types d’habitats, de créer notamment des logements accessibles aux jeunes. Chaque Issenheimois doit pouvoir ainsi trouver le logement dont il a besoin.

Une ville plus harmonieuse

Les lotissements construits par le passé ne sont pas ou mal reliés au centre ancien, faisant du pont de la rue de Rouffach un passage obligé, avec les problèmes de circulation qui s’ensuivent, mais aussi des diffi cultés de stationnement. Avec la ZAC, la commune entend corriger cette urbanisation peu maîtrisée, désenclaver les quartiers, grâce de nouveaux axes - par exemple un nouvel ouvrage d’art sur la Lauch, au niveau du centre Leclerc-, résoudre le problème de stationnement avec des parkings silo, faciliter l’accès aux équipements publics, développer le commerce de proximité...

Priorité à la concertation

En même temps qu’il décidait la création de la ZAC, le conseil municipal mettait en place un comité de pilotage constitué d’élus et d’habitants d’Issenheim :

Ensemble, au cours d’une trentaine de réunions, ils ont dressé un état des lieux, défini les enjeux et les besoins à venir, imaginé différents scénarios et étudié leur impact pour la commune, dans différents domaines : circulation, préservation de l’environnement...

Une ZAC, pour agir plutôt que subir

Avec une ZAC, la collectivité est actrice de son développement. C’est elle qui décide de la manière dont la zone retenue doit être aménagée, ce que l’on doit y construire (types et densité des logements, locaux commerciaux, industriels...), quels équipements doivent être créés. Elle achète les terrains au fur et à mesure des besoins, les aménage et les cède à des opérateurs tenus de respecter le projet défi ni par la collectivité.

Un cadre de vie de qualité

Garder l’esprit de village, c’est l’une des priorités de la ZAC. Pour préserver et renforcer la qualité du cadre de vie, les atouts naturels de notre commune seront mis en valeur :

Une attention particulière sera apportée à la valorisation de notre patrimoine, à la mise en place de liaisons « douces » pour piétons et cyclistes afi n de favoriser la tranquillité et le respect de l’environnement, à la création d’un parc urbain... Telles sont les grandes lignes de ce projet, dont la réalisation s’étendra sur trente à quarante ans. Il n’est donc pas fi gé, et évoluera en fonction des besoins, de l’apparition de nouvelles techniques... Il ne s’agit pas de grandir trop vite, mais de maîtriser le développement de notre commune dans l’espace et le temps.

Un projet innovant

La zone C de la ZAC des Antonins a été retenue par le Conseil Général dans le cadre de son projet « Quartiers innovants », dont l’objectif est de promouvoir une forme urbaine innovante, soucieuse du développement durable. Une dimension largement prise en compte par la ZAC des Antonins, avec la volonté de limiter l’étalement urbain, de créer une offre de logements diverse, de favoriser les espaces verts, les constructions à basse consommation énergétiques, les énergies renouvelables (bois, géothermie...), etc.

Un projet de longue haleine

La ZAC des Antonins ne se réalisera pas en quelques mois. La commune va pouvoir constituer une réserve foncière qu’elle utilisera au fil des années, en fonction des besoins des habitants, en préservant le caractère villageois d’Issenheim

Les prochaines étapes :