A signaler

Dimanche 07 Janvier - 17:00 - 19:00
chapelle du couvent St Michel
CONCERT DE NOEL
Jeudi 08 Février - 09:00 - 18:00
salle des fêtes
Distribution SACS de tri
Décembre 2017
L Ma Me J V S D
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

 

    
 

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEnvoyer

L’Orchestre symphonique de Mulhouse, dirigé par Gwennolé Rufet, donnera un concert gratuit vendredi 1er juin à la salle des fêtes d’Issenheim.

L’Orchestre symphonique de Mulhouse

Ouverture des portes à 19h30
Début du concert 20h
Durée du concert 1h

Concert commenté: "Les sentiments dans la musique de Mozart"

Les Noces de Figaro, ouverture

Joie :
Symphonie n°39 (K543 en mi bémol majeur), 4e mouvement
L’Enlèvement au sérail, air de Blonde « Welche Wonne, welche Lust »

Amour et générosité :
Symphonie n°39, 2ème mouvement

Tristesse :
La Flûte enchantée, air de Pamina « Ach, ich fühl’s »

Angoisse :
Symphonie n°25, 1er mouvement

Haine et vengeance :
La flûte enchantée, air de la Reine de la nuit « der hölle Rache »

Grandeur et sérénité :
Symphonie n°39, 3ème mouvement

Alternance de sentiments :
Mitridate, air d’Aspasia « nel grave tormento »

Symphonie n°39, 1er mouvement

Durée estimée du concert : 1h

L’Orchestre Symphonique de Mulhouse, service de la Ville de Mulhouse, est subventionné
par le Ministère de la Culture

Orchestre symphonique de Mulhouse  Ville de Mulhouse CG68

 

Orchestre symphonique de Mulhouse

Orchestre symphonique de Mulhouse

Installé à la Filature, l'Orchestre symphonique de Mulhouse (OSM) est l’un des acteurs majeurs de la vie culturelle mulhousienne et rayonne dans toute l’Alsace, mais également en France et à l’étranger.

 

La saison 2011/2012

La saison 2011/2012 offre l’occasion à chacun de partager des moments musicaux riches et variés. L’Orchestre propose un répertoire symphonique, mais également une série de spectacles lyriques avec l’Opéra national du Rhin. Il présente des programmes de musique de chambre, des ciné-concerts, des concerts famille et encourage la création musicale, au travers de résidences de compositeurs.

 

56 musiciens sous la baguette de Gwennolé Rufet

L’OSM regroupe 56 musiciens, qui évoluent sous la baguette de Gwennolé Rufet, le directeur artistique et musical par intérim. 

Des solistes de renom, des chefs prestigieux et de nombreux chœurs sont invités à travailler et à se produire régulièrement avec l’OSM.

L’OSM a enregistré plusieurs CD, notamment en collaboration avec des artistes reconnus : Roman Trekel, José Van Dam, Maria-Riccarda Wesseling.

 

Sensibiliser le public à la musique classique

L’OSM développe un important travail pédagogique pour éveiller le public à la musique classique. Ces actions visent le jeune public, des écoliers aux étudiants, mais également des publics adultes spécifiques.

Grâce au soutien du Conseil général du Haut-Rhin, l’Orchestre symphonique de Mulhouse organise des concerts gratuits dans l’ensemble du département.

 

Un orchestre soutenu

L'Orchestre symphonique de Mulhouse est soutenu par le ministère de la Culture et de la communication et la Direction régionale des affaires culturelles d'Alsace (Drac), ainsi que par le Conseil général du Haut-Rhin.

Il travaille en partenariat avec la Filature - scène nationale, l'Opéra national du Rhin, le Conservatoire de musique, danse et art dramatique de Mulhouse, les bibliothèques-médiathèques de Mulhouse, le journal L'Alsace, la radio Accent 4, Ircos et l’Association du passeport des musées du Rhin supérieur

 

Source : http://www.mulhouse.fr/fr/orchestre-symphonique-mulhouse/

 


 

 

Orchestre Symphonique de Mulhouse

Orchestre symphonique de MulhouseFondé en 1922 et issu d’une société d’orchestre, l’Orchestre Symphonique de Mulhouse constitue un véritable ambassadeur culturel en Alsace, en France et bien au-delà.

Installé à La Filature, l’Orchestre est présent autant dans le champ symphonique via ses saisons de concerts que dans le répertoire lyrique avec l’Opéra national du Rhin. En outre, il propose des concerts de musique de chambre portés par ses musiciens et encourage la création musicale, notamment au travers de résidences de compositeurs (Ch. Lauba en 07/08, C. Ehrenfellner pour la saison en cours).
L’OSM développe en parallèle un important travail pédagogique en direction du jeune public, des écoliers aux étudiants, et intervient dans des univers sociaux très divers. Enfin, grâce au soutien du Conseil général du Haut-Rhin, il rayonne sur l’ensemble du territoire en organisant des concerts gratuits partout dans le département.

Daniel Klajner, directeur musical et artistique de 2005 à 2011, a insufflé à cette grande phalange symphonique une nouvelle dynamique, alliée à un haut niveau d’exigence. Gwennolé Rufet, après avoir assisté Daniel Klajner, assure pour cette saison la direction par intérim. Des chefs invités, des chœurs et des solistes de renom international sont invités à travailler et à se produire régulièrement avec l’OSM : Sabine Meyer, Lars Vogt, Oleg Caetani, Renaud et Gautier Capuçon, Yossif Ivanov, Natalia Gutman, Sonia Wieder-Atherton, Pierre Amoyal, David Guerrier, Augustin Dumay, Rasher Quartet, Jean-Guilhem Queyras, Jonathan Gilad, Laurent Korcia, Frédéric Chaslin, Maria et Katia Labèque, Valeriy Sokolov, Alexis Cardenas, Marielle Nordmann, Smaïn, Ludovic Tezier, Bruno Gelber, Antonio Meneses, Frank Braley, Nemanja Radulovic, Scott Hendricks… L’Orchestre s’illustre aussi en tournée, sur le territoire français (Paris, Aix-en-Provence avec Anne Gastinel, festivals d’été) comme hors de nos frontières (Suisse, Allemagne, Espagne...).

Parmi plusieurs enregistrements, dont une collaboration avec José Van Dam et une autre avec Maria-Riccarda Wesseling, l’OSM et Daniel Klajner viennent de graver, avec la complicité du baryton allemand Roman Trekel, les Holocaust Lieder et la Suite Yiddish de Norbert Glanzberg en versions orchestrales. Ce disque paru chez MDG constitue le premier opus d’une politique ambitieuse d’enregistrement d’œuvres qui méritent d’être redécouvertes.

 


 

Biographie du chef d’orchestre : Gwennolé RUFET

Gwennolé RUFETGwennolé RUFET étudie tout d’abord le trombone et, parallèlement, obtient une Maîtrise de composition. Il débute en tant que chef d’orchestre assistant notamment à l’Opéra de Rennes et sur une production des Contes d’Hoffmann  (Direction François-Xavier Roth, mise en scène de Daniel Mesguich) à l’Opéra National de Chine. Début 2006, après avoir dirigé une Flûte Enchantée à l’Opéra de Hagen (Allemagne), il remplace Giuseppe Grazioli sur Les Mésaventures Lyriques à l’Opéra de Rouen puis est invité par l’Orchestre de Bretagne et l’Orchestre de l’Opéra de Rouen pour des concerts destinés au « jeune public ».
En août 2006, Gwennolé RUFET prend ses fonctions à l’Opéra de Hagen, en tant que 1er Kapellmeister (chef d’orchestre résident) où il dirige Les Contes d’Hoffmann, Die Tote Stadt, L’Elixir d’Amour et Helle Nächte de Moritz Eggert. L’Opéra de Rennes lui confie la direction des Travaux d’Hercule de Claude Terrasse en fin d’année.Après un concert avec l’Orchestre symphonique et lyrique de Nancy en mai 2007, il débute une deuxième saison en tant que chef permanent à l’Opéra de Hagen. Il y dirige Tannhäuser, Tosca, Giulio Cesare in Egitto, Giselle, Barbe-bleue d’Offenbach, ainsi que des concerts avec l’Orchestre Philharmonique de Hagen. En ce qui concerne la saison 2008/2009, citons les reprises des productions de Barbe-Bleue à Hagen, des Travaux d’Hercule à l’Opéra de Metz, et une session autour de créations de jeunes compositeurs avec l’Ensemble Modern de Francfort.
Depuis septembre 2009, Gwennolé RUFET est chef associé à l’Orchestre Symphonique de Mulhouse. Outre des concerts avec cette formation, il a également dirigé Les Mousquetaires au Couvent à l’Opéra de Metz en mai 2010.
Gwennolé RUFET a été nommé « Révélation Chef d’Orchestre 2010 » par l’ADAMI. Parmi ses projets figurent notamment des concerts avec l’Orchestre Philharmonique de Radio-France, l’Orchestre National d’Ile de France, l’Orchestre Symphonique Région Centre-Tours, et l’Orchestre symphonique et lyrique de Nancy.
En septembre 2011, Gwennolé RUFET a été désigné Directeur Musical et Artistique par intérim de l’Orchestre Symphonique de Mulhouse. 

 


Biographie de la soliste : Mélanie BOISVERT

Mélanie BOISVERTTitulaire du diplôme d’artiste (interprétation et piano) du Conservatoire de musique de Toronto, Mélanie Boisvert poursuit en 1998 ses études en chant au Conservatoire de Cologne auprès de Barbara Schlick et Klesie Kelly. La jeune soprano canadienne est lauréate du Concours International de Montréal des Jeunesses musicales en 2002 et finaliste du Concours de piano-chant Nadia et Lili Boulanger 2003 à Paris.
Elle fait ses débuts en Allemagne en avril 2000 dans le rôle de l’Amour dans Orphée et Eurydicede Gluck au Stadttheater Solingen. S’enchaînent alors d’autres rôles lyriques tels que Lakmé (en concert) pour le Schiller Theater de Wuppertal, Wendy (Peter Pan de Bernstein) avec le Junges Orchester Wuppertal, Zerbinetta (Ariadne auf Naxos) à Cologne et Oriana (Amadigi di Gaulade Haendel) pour le Neue Opernbühne Berlin. Au concert, elle aborde un large répertoire qui va de la Création de Haydn aux Carmina Burana de Carl Orff.
Mélanie Boisvert fait ses débuts en France en 2002 dans le rôle d’Olympia dans Les Contes d’Hoffmann à l’Opéra National du Rhin, où elle remporte un grand succès.
Elle est ensuite invitée comme soliste au Festival de musique sacrée de Nice (2003 et 2004), à l’Opéra de Rennes et au Grand Théâtre de Reims où elle interprète Cunégonde (Candide) et Miss Ellen (Lakmé), à l’Opéra de Fribourg en Suisse pour La Pietra del paragone de Rossini (Donna Fulvia) et donne un concert avec l’Orchestre Symphonique de Montréal.
Elle a récemment interprété Olympia des Contes d’Hoffmann à l’Opéra Lyra d’Ottawa, à l’Opéra de Québec, et à l’Opéra d’Avignon, la Reine de la Nuit au Volksoper de Vienne, au Teatro Carlo Felice de Gênes et au Grand Théâtre de Tours, Rosalba dans Das Theatralische Abenteuer à l'Opéra de Rouen, Fiakermilli dans Arabella à l’Opéra royal de Wallonie, Le Rossignol (rôle-titre), Nannettadans Falstaff et Gutemberg —une création de Manoury— à l’Opéra du Rhin,Adèle dans La Chauve-Souris à l’Opéra d’Avignon, à l’Opéra de Bordeaux et à Montpellier, Cunégonde dans Candide à l’Opéra de Rouen, Titania dans Midsummer night’s dream etClorindadans Cenerentola à l’opéra de Nice, Il Mondo della luna à Rennes, Nantes, Angers et Luxembourg, Pauline dans La Vie Parisienne et le Feu et le Rossignol dans L’Enfant et les sortilèges à l’Opéra de Nancy, Zerbinette dans Ariane à Naxos au Grand Théâtre de Tours, La Gantière dans la Vie Parisienne au Festival des Folies Lyriques de Montpellier et à l’Opéra National de Lyon,Annchendans Le Freischütz à Toulon et Saint-Etienne, Thaïs (la Charmeuse) à l’Opéra d’Avignon et au Grand Théâtre de Tours) … On l’a également entendue dans une série de concerts autour de Bizet à l’Opéra de Rennes.
Parmi ses projets, citons Le songe d’une nuit d’été de Mendelssohn à la Cité de la Musique, la reprise de l’Enfant et les sortilèges et de Trouble in Tahiti à l’Opéra de Caen, Cendrillon (la Fée) à Luxembourg et Saint-Etienne, La Flûte enchantée à Strasbourg, Un Ballo in maschera (Oscar) à Tours…


Partager sur Facebook    Twitter  Google bookmarks  slashdot  del.icio.us  technorati  digg  Furl  YahooMyWeb  Reddit  Blinklist  Fark  Simpy  Spurl  NewsVine