Le village en images

  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images

Infos utiles

Mairie d'Issenheim
2 rue de rouffach
Tél 03 89 62 24 30
Fax 03 89 62 24 31

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEnvoyer

Index de l'article
La Lauch
Le culte de saint Jean Népomucène
Les moulins d'Issenheim
Toutes les pages

Le culte de saint Jean Népomucène

C'est au cours du 18e siècle que se développe en Bohême et dans les pays germaniques, le culte de saint Jean NEPOMUCENE. Il est diffusé par les Jésui- tes dans le climat de la contre-réforme. Né vers 1350 dans la petite ville de Pomuk, en Bohême, Jean devient chanoine à la cathédrale de Prague en 1380. A partir de 1389, il est impliqué dans un violent conflit entre les autorités reli-gieuses et le roi Wanceslas IV. Arrêté en 1393, il est soumis à la torture sur l'ordre du roi. Il serait décédé des suites d'un interrogatoire et son corps aurait été jeté de nuit dans la Moldava, depuis un pont, à Prague. De nombreuses
versions plus au moins légendaires alimentent d'ailleurs le sujet.
St Jean Nepomucéne - 1777En 1672, la statue du martyr est placée sur le pont Charles IV, à Prague. Le procès de canonisation s'ouvre en 1719. Il aboutit à la reconnaissance de sainteté en 1729. Saint Jean NEPOMUCENE est fêté le 16 mai. On l'invoque contre les débordements des cours d'eau, pour la protection des ponts...
Très rapidement son culte est propagé en Alsace. Sa statue est placée sur un pont ou à proximité immédiate. "D'r Nepomuk steht an jeder Bruck !".
Un plan général d'Issenheim, datant de 1750, indique la présence d'un calvaire, au nord-ouest du pont de pierre qui, depuis deux décennies y enjambe la Lauch. A cet emplacement se trouve aujourd'hui une croix, érigée en 1772. Au dos de ce monument sont également gravées les initiales des donateurs. Une mention plus récente rappelle que le calvaire a été restitué (ou restauré ?) en 1898, par le célèbre collectionneur local d'oeuvres d'art : M. Georges SPETZ. Depuis 1777, cette croix est accompagnée par une statue dédiée à saint Jean NEPOMUCENE. Cette oeuvre sculptée fut commandée par un membre de la famille GISDÔRFER. Il s'agit vraisemblablement de Guillaume Antoine Philippe GISDÔRFER, prêtre originaire d'Issenheim, curé de Bergholtz. Cela expliquerait l'étonnante présence de la représentation de l'église paroissiale Saint-Gall de Bergholtz sous les pieds de martyr. Cet édifice est facilement reconnaissable à son clocher à bulbe.
Il nous semble intéressant de préciser que le presbytère de cette commune voisine fut construit entre 1775 et 1776, en grande partie, grâce aux ressources personnelles de l'abbé GISDÔRFER. L'origine bergholtzoise de la statue de saint Jean NEPOMUCENE est source de nombreuses variantes plus ou moins farfelues. Elle a stimulé l'imagination de nos aïeux ! Plus personne, parmi les anciens du village, ne se souvient avoir entendu parler des GISDÔRFER. Cette famille fut pourtant durant le 18e siècle, une des plus représentatives de la bourgeoisie d'Issenheim.




Partager sur Facebook    Twitter  Google bookmarks  slashdot  del.icio.us  technorati  digg  Furl  YahooMyWeb  Reddit  Blinklist  Fark  Simpy  Spurl  NewsVine