Le village en images

  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images

Infos utiles

Mairie d'Issenheim
2 rue de rouffach
Tél 03 89 62 24 30
Fax 03 89 62 24 31

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEnvoyer

Index de l'article
La seigneurie d'Issenheim
Les débuts de la guerre de 30 ans
Mazarin, seigneur d'Issenheim
Albert II, Prince Souverain de Monaco, Seigneur d'Issenheim
Le gisant du chevalier de Hus
Droit de péage et de pontenage à Issenheim
Le château seigneurial au 18eme siècle
Toutes les pages

Le château seigneurial au 18eme siècle

 

Le château seigneurial d'Issenheim est le siège administratif de la seigneurie
Vraisemblablement construit au début du 14eme siècle, il s'élève dans la partie orientale du bourg (emplacement actuellement occupé par l'Institution Champagnat).
Côté ouest, vers le village, il est protégé par un avant-fossé, alimenté par le Muhlbach, un ancien bras naturel de la Lauch, plus tard canalisé pour servir de bief aux moulins.
Un pont-levis en permet l'accès par une première porte surmontée d'une tourelle avec un clocheton. Derrière cet édifice se trouve une grande cour, la basse cour du château, entourée de remparts renforcés par un bastion. Ici, s'élève la maison du greffe, lieu où sont déposées les minutes des jugements et autres actes établis par le tabellion de la seigneurie. Cette maison consiste en un bâtiment, situé sur la gauche en entrant, abritant le logement, les écuries et la remise du greffier.
Vis à vis de la maison du greffe, se trouve une grange couverte de chaumes. Au fond de cette vaste cour, un fossé profond et rempli d'eau entoure le château proprement dit.
D'après différents documents d'archives, il s'agissait autrefois d'une véritable forteresse. Le corps de bâtiment se compose de deux ailes principales qui entourent une petite cour intérieure.
A côté droit, une porte conduit à la prison. De même, un escalier en pierre mène aux appartements du château. En 1702, le bailli y réside encore. Ces appartements occupent deux étages. L'aile gauche, relativement délabrée dès 1739, comprend une galerie. Au-dessus se trouvent les greniers, réservés aux fermiers généraux pour y loger les grains. De même, les caves du château recueillent la récolte en vin.
En 1715, le fossé situé à l'entrée du château est déjà transformé en jardin. En 1756, le pont et les fossés sont recouverts de gravier. Les murailles extérieures sont en mauvais état. Le fossé qui entoure le château n'est plus qu'un cloaque. Il faut en renouveler l'entrée et le transformer en pré.
En 1783, la maison du greffe, hors service, est quasiment en ruine. Le pont-levis du château, démonté, sera remplacé par une digue en terre qui comblera le fossé. L'escalier en colimaçon constitué de pierres de taille, qui conduit aux appartements, tombe en ruine. Il est proposé de démolir le château jusqu'au rez-de-chaussée et de construire un nouveau bâtiment pouvant abriter un portier au rez-de-chaussée et le receveur au premier étage.
Sous la Révolution, l'ancien château seigneurial d'Issenheim sera vendu comme bien national. Avec les cours, différents petits jardins potagers, 14 schatz de vignes, 2 arpents de champs et un pré appelé Kleinthurmatt d'environ deux fauchées, le domaine est estimé à 8000 livres. Les fossés extérieurs avec les tours, les remparts et jardins, les cours et deux petites maisons sont estimées à 8700 livres.
Le château a été détruit en 1809.

 




Partager sur Facebook    Twitter  Google bookmarks  slashdot  del.icio.us  technorati  digg  Furl  YahooMyWeb  Reddit  Blinklist  Fark  Simpy  Spurl  NewsVine