Le village en images

  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images

Infos utiles

Mairie d'Issenheim
2 rue de rouffach
Tél 03 89 62 24 30
Fax 03 89 62 24 31

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEnvoyer

Index de l'article
Le village
Toponymie
Les armoiries d'Issenheim
Saint-André : Patron d'Issenheim
La langue de chez nous
Ban et cantons
Le village
L'activité commerciale
Le paradis terrestre de l'Alsace
La population
Toutes les pages

Toponymie

 

En 1135, les archives mentionnent pour la première fois le nom de notre commune, sous la forme Ysenheim.
Au fil du temps, son orthographe subit de nombreuses modifications : Isinheim en 1149, Isenheim dès 1196, Isinhen en 1233 ...jusqu'à Issenheim son écriture actuelle.
L'immémoriale prononciation dialectale alémanique Isena ne justifie aucunement l'utilisation du deuxième "s", qu'un barbarisme orthographique a imposé voici quelque temps déjà. Durant plusieurs siècles d'ailleurs, que ce soit sous la domination autrichienne, française ou allemande, ce nom s'écrivait Isenheim.
L'origine exacte du nom est inconnue.
Une analogie phonétique avec le mot Eisen (le fer) paraît peu vraisemblable. Jamais un mineral de ce type n'a été découvert dans les proches environs.
Les étymologistes penchent plutôt en faveur du préfixe Iso, un nom d'homme germanique ; suivi du suffixe -heim, signifiant le village. Le village d'Iso en somme.
isenheim
Dans ses "Légendes du Florival", l'abbé BRAUN y voit la trace du culte jadis dédié par les Romains à la déesse Isis, c'est à dire Isisheim.
D'autres noms, comme celui du château d'Isenbourg, situé sur les hauteurs de Rouffach ; ou encore du canton Isenbreit, voire même celui du Heissenstein à Guebwiller, dériveraient respectivement d'Isisburg, Isisbreit ou Isisstein.

Le sobriquet des gens d'ici est celui d'Erlagucker, surnom qui peut se traduire par "Regardeurs de goujons". Le goujon est un petit poisson que l'on rencontre dans les rivières limpides et sablonneuses.
En 1913 déjà, le poète local Georges SPETZ regretta sa disparition

"...Il y a cinquante ans, auprès de ma maison, les truites dans la Lauch, mordaient à l'hameçon. A présent, on ne voit dans cette onde mortelle, plus un petit goujon, ni la moindre moutelle..."

 




Partager sur Facebook    Twitter  Google bookmarks  slashdot  del.icio.us  technorati  digg  Furl  YahooMyWeb  Reddit  Blinklist  Fark  Simpy  Spurl  NewsVine