Le village en images

  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images

Infos utiles

Mairie d'Issenheim
2 rue de rouffach
Tél 03 89 62 24 30
Fax 03 89 62 24 31

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEnvoyer

Index de l'article
Le village
Toponymie
Les armoiries d'Issenheim
Saint-André : Patron d'Issenheim
La langue de chez nous
Ban et cantons
Le village
L'activité commerciale
Le paradis terrestre de l'Alsace
La population
Toutes les pages

 

La langue de chez nous

 

Aussi bien les historiens que les linguistes situent la germanisation définitive de l'Alsace au 5ème siècle après Jésus-Christ, c'est-à-dire à l'époque où les Alamans et les Francs deviennent sédentaires.

Les parlers alsaciens se trouvent à la limite occidentale du domaine haut-allemand (hochdeutsch). Notre idiome alémanique est une variante de l'allemand supérieur (oberdeutsch). Il résulte d'une mutation consonantique que l'on situe entre le 5e et le 8e siècle.

Depuis maintenant 1500 ans, le dialecte alémanique est la langue des indigènes de ce pays. Son expression écrite est l'allemand. La majorité des textes d'archives est rédigée dans cette langue.

Un exemple :
Jusqu'en 1970, les registres des procès-verbaux des Assemblées Générales et des réunions des Conseils d'Administration et de Surveillance de la Caisse de Crédit Mutuel d'Issenheim sont rédigés en langue allemande.

Depuis quelques années, on parle beaucoup de la disparition du dialecte en Alsace. Pourtant, même s'il y a effectivement régression, sa pratique reste vivante, même chez les jeunes.

Aujourd'hui  en Europe, le bilinguisme s'impose.

C'est un atout économique mais aussi culturel de première importance.

 




Partager sur Facebook    Twitter  Google bookmarks  slashdot  del.icio.us  technorati  digg  Furl  YahooMyWeb  Reddit  Blinklist  Fark  Simpy  Spurl  NewsVine