Le village en images

  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images

Infos utiles

Mairie d'Issenheim
2 rue de rouffach
Tél 03 89 62 24 30
Fax 03 89 62 24 31

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEnvoyer

Index de l'article
L'ordre des Antonins
La préceptorerie d'Issenheim
Tracasseries quotidiennes
Le retable d'Issenheim
La guerre des paysans
Franz Beer
L'Empereur Rodolphe II
1618-1648 : La guerre de 30 ans
La dépouille du Couvent des Antonins
Toutes les pages

L'Ordre des Antonins

L'Ordre des Antonins a été créé en France à la fin du XIe siècle, à la suite d'une grande épidémie d'une maladie appelée « le feu de sacré » qui ravagea le pays et pour laquelle saint Antoine était invoqué comme saint auxiliateur. En 1095, à Saint-Antoine en Dauphinois, la première confrérie laïque se constitue et fonde un hôpital, sur l'initiative d'un noble dont le fils avait été guéri du mal dit de Saint Antoine.

L'Ordre des Antonins acquiert très rapidement une grande renommée et de nombreuses fondations se créent dans toute l'Europe.

La vocation principale des Antonins est la médecine. Ils pratiquent leur art surtout dans leurs hôpitaux, souvent aidés par des chirurgiens étrangers à la confrérie. Ils soignent l'épilepsie, la syphilis mais surtout le « feu sacré », tant assimilé à saint Antoine que très vite on l'appelle couramment « feu ou mal de saint Antoine », expression d'ailleurs toujours refusée par les Antonins eux-mêmes.

Le « feu infernal » ou ergotisme gangreneux saint Antoine - retableou convulsif est une maladie provoquée par l'ergot de seigle, et dont les épidémies étaient fréquentes. Elle se caractérise par des sensations de brûlures dans le corps et de froid dans les extrémités, les pieds et les mains touchés par la gangrène noircissent et se détachent des membres.

Parmi les médicaments utilisés par les Antonins figuraient le baume de saint Antoine et le Saint-Vinage, vin dont on aspergeait d'abord la statue du saint, mais sa composition exacte en plantes médicinales a été perdue.

La puissance de l'Ordre était renforcée par l'appui que les Antonins trouvaient auprès des papes dont ils étaient d'ailleurs les médecins. En 1297, une bulle de Boniface VIII érige la confrérie , jusque-là laïque, en ordre de chanoines réguliers soumis à la règle de saint Augustin , et les prieurés avec les hôpitaux qui s'y rattachent en abbayes.

L'afflux de pèlerins, attirés par les succès médicaux, et le nombre croissant de confréries dans toute l'Europe nécessitaient des moyens financiers importants. Dès le Me siècle, des collectes systématiques sont organisées et effectuées par les « messagers de saint Antoine ». Peu à peu, de coutumes, ces collectes deviennent des institutions.

En 1330, le pape Jean XXII accorde à l'Ordre des Antonins le monopole du culte de saint Antoine.

L'élevage des porcelets offerts aux confréries est une autre source de revenus non négligeable. A la fin du XIII siècle, des bulles pontificales de Clément IV d'abord, puis de Boniface VIII établissent de manière définitive cet usage en accordant aux Antonins un droit absolu sur les «cochons de saint Antoine» : "d'r Sau Toni" .

Ceux-ci étaient marqués du Tau, signe qui a la forme de la lettre T et que les Antonins portaient également sur leur manteau, et ils avaient une clochette autour du cou.




Partager sur Facebook    Twitter  Google bookmarks  slashdot  del.icio.us  technorati  digg  Furl  YahooMyWeb  Reddit  Blinklist  Fark  Simpy  Spurl  NewsVine