Le village en images

  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images

Infos utiles

Permanence adjoints
Tous les jeudis
de 18h à 19h

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEnvoyer

Couvent des Antonins avant la reconstruction de l'eglise

 

L'Europe a vu s'installer de nombreuses préceptoreries antonines mais celle d'Issenheim est connue du public pour le retable de Mathias Grünenwald, conservé depuis le XIXème siècle au Musée d'Unterlinden à Colmar.

La partie la plus ancienne du couvent est l'ancienne porterie datant de 1500 environ. De l'extérieur, cette partie parait complètement anodine hormis les baies à encadrement en grès avec meneau et croisée. La sacristie est elle aussi datée de 1500 environ. Cette partie du couvent, ainsi que la galerie y menant sont couvertes de voûtes. Les clefs de voûtes portent le Tau des Antonins, l'image de Saint Antoine et le blason de Guido Guersi, précepteur d'Issenheim de 1491 à 1516. D'après la tradition, c'est dans cette sacristie que Grünenwald aurait peint son célèbre retable. L'orifice de 1,20 mètres soulève toutefois des questions sur la fonction des locaux.

Dans la cour du couvent existe encore le monument funéraire dédié aux précepteurs Jean d'Orliac, en poste de 1466 à 1487, et Guido Guersi (1491-1516), mort à Issenheim. C'est ce dernier qui a fait appel à Mathias Grünenwald pour peindre le retable lors d'une période de prospérité pour l'ordre. L'église est alors agrandie et rénovée, le choeur de l'église est reconstruit et plusieurs oeuvres d'art sont commandées à des artistes prestigieux comme Martin Schoengauer, Mathias Holbein, et bien sur Martin Grünenwald.
En 1525, lors de la Révolte des Paysans, ainsi que durant la Guerre de Trente ans, le couvent a connu d'importants dommages. En 1637, il est abandonné et le Retable démonté pour être mis à l'abri. L'aile occidentale du couvent est rebatie en 1698 et l'aile orientale au XIXème siècle.

En 1792, l'église gothique du couvent est partiellement détruite puis brûlée en 1827. Les oeuvres d'art les plus intéressantes ont été transférées à Colmar au moment de la vente des Biens Nationaux sous la Révolution.

En 1843, s'installent des Jésuites qui font construire la nouvelle église néo-gothique (1854-57). Contrairement à l'église primitive, celle-ci est occidentée : le choeur se trouve à l'opposé de celui de l'ancienne église (mis en valeur suite à des fouilles archéologiques). L'emplacement du maître autel servait de soubassement au Retable d'Issenheim.
L'église est alors construite dans un style néogothique très académique, inspiré du gothique primitif d'Ile-de-France.

Le couvent est racheté en 1885 par les Soeurs de Ribeauvillé, qui y installent une école de couture et une école ménagère. Actuellement, s'y trouve une maison de retraite des Soeurs.


Communauté de Communes de la Région de Guebwiller
Service animation du patrimoine
Tél. 03 89 62 12 34

Reinseignements:

Office de Tourisme de Guebwiller
Et des Pays du Florival
Tél. 03 89 76 10 63
www.tourisme-guebwiller.fr 


Télécharger les brochures


Villes et Pays d'Art et Histoire

Laissez-vous conter la Région de Guebwiller Laissez-vous conter la Région de Guebwiller - Programme 2009-2010 brochure_art_roman

 

 


Facebook  Twitter  Google bookmarks  slashdot  del.icio.us  technorati  digg  Furl  YahooMyWeb  Reddit  Blinklist  Fark  Simpy  Spurl  NewsVine