Le village en images

  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images

Infos utiles

Permanence adjoints
Tous les jeudis
de 18h à 19h

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEnvoyer

La Route Royale

 

Jusqu'au XIXème siècle, le village d'Issenheim était traversé par la route Strasbourg-Belfort et cette situation géographique a marqué le patrimoine du village.
La route de Cernay actuelle reprend le tracé de l'ancienne route royale. Cette voie est transformée en 1830 en Route Nationale.
Sur le pont de la Lauch se trouvait un péage. Ce pont en grès rose a sans doute été élevé au milieu du XVIIIème siècle, suite aux dommages provoqués par la crue de la Lauch en 1740, alors que la digue du lac du Ballon avait cédé. A cette époque, la politique de construction de grandes routes est très active sous Louis XV et l'édification de ponts modernes était prépondérante.

Des activités annexes étaient liées à la présence de la Route Royale. Ainsi, plusieurs auberges sont situées le long de la route complétées d'un relais Poste. En effet, en 1749, le relais Poste de Rouffach est supprimé et transféré à Issenheim. jusqu'en 1769, il est installé dans l'auberge "Au Sauvage", qui poursuit en parallèle ses activités initiales.

Le bâtiment, implanté à l'entrée du village date de 1775. Il a été commandé par Thiebaut Zimmermann, le maître de Poste, sur un terrain appartenant aux antonins.
Thiebaut Zimmermann exploite le relais jusqu' en 1799, date à laquelle un nouveau maître de poste sera nommé, François Antoine Hiltenbrand, qui transfère le relais dans son auberge "Au Lion d' Or", rue de Rouffach aujourd'hui détruite.

L'ouverture de la ligne ferrovière Strabourg-Bâle en 1840 entraîne la baisse de l'activité du Relais Poste puis sa suppression vers 1850.

A cette période se développe l'industrie, activité qui "prend le relais" dans Issenheim.


Communauté de Communes de la Région de Guebwiller
Service animation du patrimoine
Tél. 03 89 62 12 34

Reinseignements:

Office de Tourisme de Guebwiller
Et des Pays du Florival
Tél. 03 89 76 10 63
www.tourisme-guebwiller.fr 


Télécharger les brochures


Villes et Pays d'Art et Histoire

Laissez-vous conter la Région de Guebwiller Laissez-vous conter la Région de Guebwiller - Programme 2009-2010 brochure_art_roman

 

 


Facebook  Twitter  Google bookmarks  slashdot  del.icio.us  technorati  digg  Furl  YahooMyWeb  Reddit  Blinklist  Fark  Simpy  Spurl  NewsVine