Imprimer

Auguste Biecheler

poète, collectionneur et homme d'oeuvres

François Auguste BIECHELER est né le 1er mai 1869 à Colmar. A l'âge de cinq ans, il vient habiter Mulhouse où son père, à la fin de son engagement militaire, a obtenu un poste d'éclusier au canal du Rhône au Rhin. Après les études primaires à l'Ecole des Frères de Mulhouse, il entre à la Banque de Mulhouse où, pendant dix ans, il occupe une fonction d'employé.
Paralèllement à sa vie professionnelle, il suit des cours d'anglais et se per¬fectionne dans la langue française. Il se passionne également pour la philatélie et s'initie à l'élevage et à la collection des papillons. Mais avant tout, il déploie une grande activité au Cercle Saint-Etienne où il figure parmi les premiers acteurs de la section théâtrale. Ce Cercle est alors dirigé par l'abbé Alphonse ROELLINGER qui, en 1890 sera nommé curé d'Issenheim.
En 1893, Auguste BIECHELER quitte Mulhouse pour s'installer à Issenheim. Dans ce village, alors en pleine expansion économique, il trouve un emploi auprès de la direction de la filature GAST. Dès son arrivée à Issenheim, il se consacre intensément au Cercle de Jeunes Gens, l'«Effort d'Issenheim», fondé en 1891. En 1895, il épouse Mathilde ZUMBIEHL, une Mulhousienne, qui lui donnera six enfants : 3 garçons et 3 filles. De cette époque, datent de nom¬breux poèmes, écrits en alsacien. Entre 1895 et 1899, paraissent : «Uf d'r Ill», «E Belchereis», «S'Marianela», «D'r Palmesunntig», «D'r Fuchs un d'Krab», «D'r Schakob un d'Kenderkütsch»...
En 1898, il fonde l'«Elsâsser Turnerbund». Après l'armistice de 1918 et une réorganisation interne, il le rattache à la Fédération Gymnastique et Sportive des Patronages de France. Le mouvement fondé par Auguste BIECHELER prend alors le nom d'«Avant-garde du Rhin»; l'actuelle A.G.R. Cette mesure lui vaudra maintes attaques et critiques de la part des autonomistes alsaciens. Comme président-fondateur de cette organisation Auguste BIECHELER organise de nombreux concours régionaux, et conduit la section locale à des manifestations internationales. En 1913, il organise un pèlerinage à Rome, où il est présenté au Pape Pie X.
Auguste BIECHELER participe activement à la vie associative et philanthropique d'Issenheim. Il est successivement trésorier, puis président de la Caisse Mutuelle de dépôts et de prêts. D'animateur, il devient capitaine du corps des sapeurs pompiers. Mais c'est avant tout un homme d'oeuvres, hors du commun. En 1908, il figure parmi les instigateurs d'une réforme locale du secours aux pauvres. D'inspiration municipale, et bénéficiant du soutien de certains industriels, cette réforme débouche sur la fondation de la «Société de Saint-Vincent de Paul», une oeuvre destinée à secourir les plus démunis.

Dans sa première année de fonctionnement, elle distribue déjà : 2213 livres de lait, 740 miches de pain, 140 livres de viande aux famille indigentes. Elle aide à payer les loyers et participe aux frais d'hébergement des enfants placés à l'orphelinat de Guebwiller.
Après la première guerre mondiale, Auguste Biecheler s'occupe du triste sort des chômeurs. Il crée une sorte d'«Arbeitsamt», et réussit à distribuer de substantielles allocations aux ouvriers sans travail. Il fonde aussi le Préventorium de Marbach, dont le coût se monte alors à plusieurs millions de francs. De son inauguration en 1928 jusqu'à l'annexion de 1940, il gère cet établissement.
Il préside le groupement des caisses de maladies industrielles de Guebwiller.
Son dévouement à toutes ces nobles causes lui vaudra la reconnaissance des autorités civiles et religieuses. De nombreux titres et décorations lui seront décernés. Toutes ses responsabilités associatives ne l'empêchent pas de mener une brillante carrière professionnelle au sein de la même entreprise, pendant 50 ans. Lors du regroupement de plusieurs établissements industriels en l'«Usine Textile», Auguste BIECHELER devient successivement chef de bureau, fondé de pouvoir puis directeur général.
Durant la seconde guerre mondiale, ses forces se mettent à décliner. Il meurt le 28 décembre 1943, à l'âge de 74 ans.