Imprimer

Biographie

 

Albert Alexandre Louis Pierre Grimaldi est le fils du prince Rainier III de Monaco et de la princesse Grace (d'origine américaine, née Grace Kelly). Il a une sœur aînée la princesse Caroline de Monaco (princesse de Hanovre par mariage avec le prince Ernest-Auguste de Hanovre) et une sœur cadette la princesse Stéphanie de Monaco. Il a pour parrain le prince Louis de Polignac et pour marraine la reine Victoria-Eugénie d'Espagne

Albert II fait ses études secondaires au lycée Albert-Ier et passe son baccalauréat en juin 1976. Il effectue ensuite une formation d'élève-officier à l'École navale française à bord du porte-hélicoptères Jeanne d'Arc en tant qu'enseigne de vaisseau de deuxième classe du cadre de réserve de la marine française.

Il poursuit ensuite des études en sciences politiques à l'université Amherst College d'Amherst près de Boston, dans le Massachusetts, d'où il sort avec une licence de science politique en 1981 puis il suit de nombreux stages entre autres dans une des plus grandes banques des États-Unis à la JP Morgan Chase & Co de New York et chez Moët Hennessy Louis Vuitton à Paris...

En 1982 alors qu'il a 24 ans, il perd sa mère Grace Kelly dans un accident de voiture à La Turbie. Il reprend alors la présidence de la Croix-Rouge monégasque et est nommé vice-président de la Fondation Princesse-Grace-de-Monaco.

Le prince Albert II de Monaco, seigneur d'IssenheimSportif, il pratique l'athlétisme, le football, le tennis, le judo, l'aviron, la voile, le ski, le squash, la natation, le bobsleigh, et le pentathlon moderne. Il participe en tant qu'athlète monégasque aux Jeux Olympiques d'hiver de 1988, 1992, 1994 et 1998 en bobsleigh, ainsi qu'au Rallye Paris-Dakar en 1985 et 1986. Il a créé la Fédération monégasque de bobsleigh, luge et skeleton dont il est le président.

Le prince Albert II est membre du Comité international olympique depuis 1985 et président de la Fédération monégasque de natation depuis 1983, du Yacht Club de Monaco depuis 1984, de la Fédération monégasque d'athlétisme depuis 1984, du Comité olympique monégasque depuis 1994 et de la Fédération monégasque de pentathlon moderne depuis 1999…

Il est également le patron de Peace and Sport, une organisation pour la paix et le sport basée en Principauté de Monaco, qui utilise le sport comme instrument de paix et de stabilité sociale en intervenant dans les zones post-conflictuelles, d’extrême pauvreté ou en rupture de cohésion sociale.

Dans le domaine militaire, il est nommé le 11 novembre 1986 colonel de la Compagnie des Carabiniers du Prince, le 18 août 1988, lieutenant de vaisseau de réserve dans le corps des officiers de marine française. Il est aussi parrain de la Patrouille de France depuis 1993

Il est membre du comité de soutien de l'Organisation mondiale de protection de la nature (WWF-France), président du comité d'organisation du Festival international de télévision de Monte-Carlo et président d'honneur de l'Association Monaco Aide et Présence, de la Jeune Chambre économique de Monaco, de l'Association des Amis de l'Opéra de Monte-Carlo et du Comité national monégasque de l'Association internationale des arts plastiques de l'Unesco...

Lors de l'admission de la principauté de Monaco à l'ONU en 1993, son père le nomme président de la délégation monégasque à l'Assemblée générale des Nations unies, organisée chaque année en septembre à New York. Il est également membre d'honneur de l'Institut international de Droit humanitaire et docteur honoris causa en philosophie de l'Université nationale d'Irlande de Maynooth en Irlande

À la fin des années 1980, son père le prince Rainier III lui confie progressivement un rôle croissant dans l'administration et la vie de la principauté de Monaco, avec un pour point culminant le 5 octobre 2004 où Albert représente Monaco lors de la cérémonie d'adhésion de la principauté au Conseil de l'Europe.

Le 6 avril 2005, il succède à son père à la tête de la principauté, après son décès des suites d'une longue hospitalisation.

Au cours de sa première année de règne, le prince Albert effectue, après les trois mois de deuil de la Cour, des visites de courtoisie en France, en Italie et au Vatican. Il s'exprime également devant l'Assemblée générale des Nations unies.

En avril 2006, il dirige une expédition en traineau au Pôle Nord afin d'alerter l'opinion publique sur le réchauffement climatique. Il devient alors le premier chef d'État en exercice à atteindre le Pôle Nord. Un siècle auparavant, son trisaïeul Albert Ier de Monaco avait sans succès fait la même tentative. En juin 2006, il décide de créer sa propre fondation : la Fondation Prince-Albert-II-de-Monaco dédiée à la protection de l'environnement et au développement durable. Les changements climatiques, la biodiversité et l’eau sont les trois axes d’action principaux de cette fondation.

Dès l'élection de Nicolas Sarkozy en 2007 à la présidence de la République française, le prince souverain Albert II lui apporte son soutien au projet d'Union pour la Méditerranée. Les 13 et 14 juillet 2008, il fait partie des chefs d'État et de gouvernement invités à Paris pour le lancement de l'Union pour la Méditerranée et la fête nationale française.

Le 14 janvier 2009 il s'est rendu au Pôle Sud en compagnie de l'aventurier-explorateur sud-africain Mike Horn. Le prince Albert II devient ainsi le premier monarque à s'être rendu aux deux pôles.

 


Vie privée et succession

 

Le prince Albert II a régulièrement affiché de possibles relations amoureuses avec diverses femmes (plus ou moins) en vue (actrices, mannequins, sportives, etc.) Cependant, depuis 2006, il entretient une relation suivie avec la nageuse sud-africaine Charlene Wittstock, qui apparaît de plus en plus aux côtés du Prince dans le cadre des divers évènements de la principauté ( Grand Prix de Formule 1, Bal de la Croix-Rouge, Bal de la Rose, Festival International du Cirque, etc... )

Il a reconnu officiellement la paternité de deux enfants nés hors du mariage. L'article 226-9 du Code Civil Monégasqueprécise que "la légitimation peut bénéficier à tous les enfants nés hors du mariage pourvu que, par reconnaissance volontaire ou par jugement, leur filiation ait été légalement établie à l'égard de leurs deux auteurs."

Jazmin Grâce Rotolo, née en 1992 à Palm Springs (Californie) aux États-Unis, d'une relation l'été 1991 avec Tamara Rotolo, serveuse californienne en vacances sur la Côte d’Azur avec son mari ;
Alexandre Coste, né le 24 août 2003 à Paris d'une relation avec Nicole Coste, hôtesse de l'air d'origine togolaise, et reconnu par ses parents auprès de la justice française comme un enfant légitime ipso facto : l'article 310 du Code Civil Français, stipule que "tous les enfants dont la filiation est légalement établie ont les mêmes droits et les mêmes devoirs dans leurs rapports avec leur père et mère. Ils entrent dans la famille de chacun d'eux."
Sa sœur aînée, Caroline de Monaco, princesse de Hanovre, est actuellement en première place dans l'ordre de succession au trône monégasque, qu'elle avait déjà occupé avant la naissance du prince héréditaire Albert (1957-1958).

 


Querelle dynastique

 

Louis II de Monaco, arrière-grand-père d'Albert, n'étant pas marié et n'ayant pas de descendant légitime, le problème de sa succession au trône de Monaco fut posé.

Son successeur légitime était Guillaume de Wurtemberg-Urach (également connu sous le nom de règne éphémère de Mindaugas II de Lituanie), fils de Frédéric de Wurtemberg-Urach, 1er duc d'Urach (1810-1869) et de Florestine de Monaco (1833-1897).

Comprenant que la France n'acceptera jamais qu'un Allemand monte sur le trône de Monaco, Guillaume de Wurtemberg renonce à ses droits de successions à ce trône le 4 octobre 1924. Toutefois, le prince Albert Ier, sur le conseil du Parlement monégasque et avec l'accord des autorités françaises (dans le cadre du protectorat), était libre de modifier officiellement, et valablement, les règles de succession au trône monégasque (y inscrivant le droit de succession par adoption), comme son arrière-petit-fils Rainier III le fera par la suite lui aussi, et de ce fait, toute revendication, même officielle, d'un membre éloigné de la famille Grimaldi, ne pouvait être valable.

 


Titulature officielle

 

Le prince Albert II, prince souverain de Monaco et marquis des Baux, a été désigné comme suit :

1958-2005 : Son Altesse sérénissime le prince héréditaire de Monaco
depuis 2005 : Son Altesse sérénissime le prince souverain de Monaco

Autres titres officiels

duc de Valentinois
comte de Carladès
baron de Calvinet
baron du Buis
seigneur de Saint-Rémy
sire de Matignon
comte de Torigni (par le mariage de Marguerite, fille d'Olivier de Miniac avec un Goyon de Matignon en 1421)
baron de Saint-Lô
baron de la Luthumière
baron de Hambye
duc de Mazarin
duc de Mayenne
prince de Château-Porcien
comte de Ferrette, de Belfort, de Thann et de Rosemont
baron d'Altkirch
seigneur d'Issenheim
marquis de Chilly-Mazarin
comte de Longjumeau
marquis de Guiscard
Article détaillé : Titres des Grimaldi.


Distinctions et décorations

 

Titres :

Sòci dou Felibrige (Membre associé du Félibrige) en 1977 ;

 

Décorations monégasques :

Grand-Croix de l'Ordre des Grimaldi le 18 avril 1958 ;
Grand-Croix de l'Ordre de Saint-Charles le 13 mars 1979 ;
Grand-maître de ces deux ordres depuis le décès de Rainier III de Monaco.

Décorations étrangères :

Grand Officier de l'Ordre national du Lion du Sénégal en mai 1977 ;
Chevalier Grand-Croix de l'Ordre équestre du Saint-Sépulcre de Jérusalem le 27 janvier 1983 ;
Grand Officier du mérite international du sang le 12 mars 1994 ;
Grand-Croix de l'Ordre national du Mérite le 25 juillet 1997 en France ;
Grand-Croix d'Honneur et de Dévotion de l'Ordre souverain et militaire de Malte le 15 octobre 1997 ;
Élévation dans l’Ordre du Darjah Kerabat Diraja Pahang le 7 novembre 1997 au sultanat de Pahang en Malaisie ;
Grand-Croix de l'Ordre national du Niger en mars 1998 ;
Grand Collier de l'Ordre de Jose Simeon Canias en 2002 au Salvador ;
Grand Croix de l'Ordre Vasco Núñez de Balboa en 2002 au Panama ;
Grand Croix de l'Ordre du Soleil du Pérou en 2003 au Pérou ;
Grand Croix de l'Ordre Juan Mora Fernández en 2003 au Costa Rica ;
Grand Croix de l'Ordre de la Légion d'honneur en 2006 en France.
Grand Prix humanitaire de France le 6 mars 2007

Source: Wikipedia