Le village en images

  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images
  • La commune d'Issenheim en images

Infos utiles

Mairie d'Issenheim
2 rue de rouffach
Tél 03 89 62 24 30
Fax 03 89 62 24 31

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. ImprimerEnvoyer

Soeur Fridolin

Marie Julie HAEGY est née à Ammerschwihr le 9 novembre 1880. Elle est la fille du vigneron Philippe HAEGY et de son épouse Françoise KUEHN. Dès la fin de sa scolarité, elle suit l'appel de Dieu et entre au Couvent de la Divine Providence à Ribeauvillé. Soeur Fridolin en religion : elle choisit ce nom en l'honneur de Saint Fridolin, moine irlandais et abbé fondateur de l'Abbaye de Sâckingen. Elle arrive à Issenheim le 21 septembre 1900, en qualité d'institutrice à l'école maternelle.
L'école maternelle de notre village se compose alors d'une salle de classe, située dans le bâtiment de l'école des filles construite en 1879. Il s'agit d'une salle, la deuxième à droite du couloir en entrant, un peu plus grande que les trois autres, destinée initialement à accueillir 60 enfants. Sa réalisation fut subventionnée par la famille industrielle SPETZ. Depuis 1874, les soeurs de Ribeauvillé remplacent leurs collègues de Portieux dans l'éducation des filles et des tout-petits de la Commune.
Soeur Fridolin, prononcé phonétiquement Fridoline en alsacien, est la gentillesse même. Son dévouement est exemplaire. Dans son travail comme au sein de la petite communauté des soeurs ou au service des oeuvres paroissiales, elle manifeste sa disponibilité avec une humeur toujours égale. Elle s'occupe aussi du jardinage et en digne fille de viticulteur, elle assure chaque année avec compétence la confection du vin de table de la communauté, à partir d'une petite vigne plantée par les soins de l'ancien adjoint au maire, M. André Hauter.
Lors de la traditionnelle fête de Noël à la salle Wild, ses bambins recueillent les applaudissements les plus nourris. Pour la procession de la Fête-Dieu, à travers les vieilles artères du bourg, elle choisit trois élèves d'entre "les plus sages" pour les vêtir en Enfant Jésus, en Jean-Baptiste ou en Berger. De 1900 à 1958, elle initie les tout-petits à la vie scolaire. Plusieurs centaines d'enfants d'Issenheim, parfois trois générations d'une même famille passent entre ses mains.

Le 17 août 1952, le Conseil Municipal décide la construction d'une école maternelle à deux classes. Septuagénaire, mais toujours aussi vaillante, Soeur Fridolin nous accueillera dans ces nouveaux locaux. Mais sa vue baissant fortement, elle préfère quitter Issenheim. Le 1er octobre 1958, elle part pour une retraite bien méritée à Ribeauvillé. Elle meurt le 25 mars 1969. Une importante délégation, conduite par le Maire Henri SEILLER, composée d'anciens élèves, l'accompagne à sa dernière demeure.
Le 3 septembre 1976, sur proposition du Maire Robert HASENFRATZ, le Conseil Municipal décide de dénommer "Ecole Maternelle Soeur Fridoline", l'école située derrière le logement des soeurs enseignantes. Le 21 janvier 1978 se déroule une cérémonie simple et touchante au cours de laquelle est dévoilée une plaque de marbre en l'honneur de cette religieuse à qui l'école est désormais dédiée.
Cinquante-huit années de dévouement consacrées à l'éducation des enfants d'Issenheim méritent bien une reconnaissance officielle, toujours mêlée à un souvenir empreint d'émotion.
L'année 1986 marque le départ des soeurs enseignantes. Aujourd'hui, l'Ecole Maternelle Soeur Fridoline" se compose de trois classes dont une se trouve logée dans un bâtiment préfabriqué. L'équipe pédagogique constituée de trois institutrices et d'autant d'aide-maternelles accueille actuellement 70 élèves. Ce sont souvent des enfants, petits-enfants, arrière-petits-enfants des élèves de Soeur Fridolin HAEGY.



Partager sur Facebook    Twitter  Google bookmarks  slashdot  del.icio.us  technorati  digg  Furl  YahooMyWeb  Reddit  Blinklist  Fark  Simpy  Spurl  NewsVine